Le biogaz? C’est vachement utile!

Le projet Jappale Boulel, dont nous avons relaté l’histoire et les résultats dans cet article, a été soutenu par divers partenaires. C’est l’Institut Saint-Julien-Parnasse qui s’est chargé du financement de la partie biogaz, par le biais d’un projet d’échange entre jeunes belges et jeunes sénégalais, projet soutenu par le Bureau International de la Jeunesse.

Outre le financement, le groupe avait comme objectif la réalisation d’un documentaire sur le biogaz. Il s’agit d’une co-réalisation de jeunes belges et sénégalais âgé de 15 à 19 ans.

Ce ne fut pas une mince affaire : préparation du scénario, mise en place des équipes, repérages des lieux de tournage possibles, répétitions et fous rires… Puis, au Sénégal, il a fallu là aussi préparer, travailler, dans des conditions parfois nettement plus difficiles.

Merci à toutes celles et ceux qui ont permis le succès de ce projet, parmi lesquels Mmes Vanderhofstadt et Bockourt et M. Vincent…

Le résultat est à la hauteur des espérances….

Share Button