Voilà  un nouvel exemple de cercle vertueux auquel Malem-Auder est attaché…

Les femmes du groupement Dakhargui, de Boulel, sont devenue expertes en fabrication de savons. En effet, cette activité, parmi les plus intéressantes qu’elles mènent, leur permet d’augmenter de manière significative leurs revenus. Le marché de Malem-Hodar, notamment, est un débouché.

Récemment, les responsables sénégalais de l’association ont rencontré à plusieurs reprises le groupement Tollu Saloum de Niahène, gros village situé à une douzaine de kilomètres à l’est de Malem-Hodar. Ce groupement est en train de rédiger un projet de transformation de produits locaux. En guise d’accompagnement, l’association guide ces femmes et, avec l’aide des femmes de Boulel, une formation en savonnerie vient de démarrer ce 26 janvier.

Quelques photos….

 

Share Button