Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Réalisations > Réalisations 2008-2009 > Migrations en questions > Parcours colonisation et Matonge avec École Sans Racisme

Parcours colonisation et Matonge avec École Sans Racisme

samedi 2 mai 2009, par Annick Timmermans

Vendredi 17 avril, nous avons rendez-vous à 9h30 à la gare centrale avec un guide de École Sans Racisme pour réaliser un circuit-découverte Matonge.

École Sans Racisme est une association qui veut déraciner les préjugés et apporter sa contribution à la formation antiraciste dans les secteurs de l’enseignement et de la jeunesse. Ce mouvement est né à Anvers en 1988 pour réagir contre la percée de l’extrême droite.

JPEG - 40.2 ko

Nous avons commencé le parcours par une approche historique en passant devant certains bâtiments et statues qui nous en disent plus long sur les véritables objectifs de la colonisation. Nous éclairons ainsi la période de Léopold II et la manière dont les bâtiments se sont construits à Bruxelles avec l’argent du Congo. Nous longeons la rue des Colonies, deux banques belges qui ont fait fortune à l’origine grâce au Congo, le Mont des Arts, le Musée des Beaux-Arts, la rue de la Régence avec au loin le Palais de Justice, le quartier général de l’Association Internationale Africaine, le chalet Norvégien d’où était géré le Congo à l’époque et le boulevard du Régent avec la statue de Léopold II.

Léopold II estimait que la possession des colonies était une nécessité pour donner plus de grandeur à la Belgique.
En 1885, l’État Indépendant du Congo, un territoire 80 fois plus grand que la Belgique, fut offert à Léopold II à titre de propriété privée. A partir de 1890, la population belge émit de vives critiques à l’égard des traitements inhumains infligés dans l’extraction du caoutchouc. En 1908, Léopold II dut céder le Congo à l’État Belge.

JPEG - 53.5 ko

En 1960, le Congo retrouva son indépendance. La Belgique étant dépendante des arrivées des matières premières du Congo voulut former des Congolais pour qu’ils reprennent fidèlement sa politique économique. Beaucoup de Congolais obtinrent une bourse d’étude pour la Belgique et y restèrent en raison de l’insécurité des guerres et dans l’espoir d’une meilleure situation économique. Et c’est à Matonge qu’ils se sont essentiellement installés.

Nous terminons le parcours au quartier Matonge. Ce quartier situé dans les environs de la Porte de Namur a reçu ce nom en référence au quartier le plus animé de Kinshasa .
Après avoir déambulé dans Matonge et dans le quartier Saint Boniface, nous sommes revenus à l’institut Saint-Julien-Parnasse avec notre guide.

Lors d’un débat, chacun a pu poser ses questions et exprimer son point de vue sur la colonisation et ses conséquences toujours bien présentes à l’heure actuelle.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.