Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Réalisations > Réalisations 2008-2009 > Soins de santé 2009 > L’histoire du projet « Mutuelle de santé »

L’histoire du projet « Mutuelle de santé »

mercredi 10 mars 2010, par Papa Diop

Depuis des années, des voies et moyens étaient recherchés pour trouver une solution à l’épineux problème d’accès aux soins de santé des élèves de la localité de Malem-Hodar, notamment des élèves du CEM caractérisés par un absentéisme élevé dû à la non prise en charge sanitaire.
Cette situation de fait a poussé les membres de l’ASBL Malem-Auder à poser le problème sur la table de réflexion en octobre 2008 lors de la visite des coassociés belges.

La réflexion devait se poursuivre jusqu’en janvier 2009, période à laquelle des pistes de recherches de fonds par l’organisation de marches parrainées et la vente de cartons jaunes correspondant à l’affiliation d’un élève dans une des écoles de Malem-Hodar commencèrent à se concrétiser à l’institut Saint-Julien-Parnasse d’Auderghem, actuelle structure jumelle du CEM et de l’école Mor Ndiama Ka.

En avril 2009, le voyage des Sénégalais invités en Belgique a permis de continuer la présentation de la situation des élèves aux étudiants et enseignants de Saint-Julien qui devaient être les principaux bailleurs du projet.

Ainsi les entretiens informels dans les couloirs de Saint-Julien entre étudiants et sénégalais, les réponses aux questions des élèves dans les classes et les discussions éclairées entre enseignants avaient apporté une vision claire des choses. Il est aussi utile de signaler le travail remarquable effectué par nos collègues de Saint-Julien pour présenter le projet.

L’idée de départ du projet était d’affilier gratuitement pour une année une partie des élèves de la commune de Malem-Hodar notamment les élèves frappés par des situations sociales difficiles.

Cependant cette idée sera revue à la suite des différents conseils de spécialistes de la mutualité évoluant dans la localité. Ainsi deux grandes rencontres tenues durant les mois d’août et de septembre 2009 entre parents d’élèves, enseignants, mutualistes et responsables de Malem-Auder avaient permis de prendre des décisions consensuelles sur le projet. Au terme de fructueux échanges entre les différents acteurs, il était retenu une participation de 40% du coût de l’affiliation annuelle. Les photographies et les cartes devaient être prises en charges par les partenaires de la coopération belge, active dans la mutuelle de santé communautaires.

Il a fallu attendre le mois d’octobre 2009 pour lancer le processus d’affiliation. Une campagne de sensibilisation et de mobilisation à travers des réunions, des visites dans les établissements scolaires et dans les familles ont permis à la mutuelle Taw Feex d’inscrire sur son répertoire quelques 559 élèves sur l’effectif global de 1130 que comptent les quatre établissements de la commune (Ecole Mor Diama Ka, Ecole franco Arabe, Ecole Imin Dine et le CEM). L’affiliation de près de 50% des élèves de la commune montre une expérience positive de la prise en charge des soins de santé des élèves.

Au regard du document fourni par les responsables de la mutuelle Taw Feex, le taux de fréquentation est globalement élevé et notamment au collège où on note une fréquentation de plus de 69 % du nombre total des visites depuis le début du projet. Le mois de février a montré les records d’intensité, près de la moitié des visites depuis octobre se sont effectuées durant ce mois.

JPEG - 102.2 ko

Au 15 janvier 2010, on a enregistré 559 élèves inscrit à la Mutuelle communautaire Taw Feex de Malem-Hodar correspondant à un coût global de un million trois cent quarante et un mille six cents francs cfa dont une contribution de sept cent quatre-vingt deux mille six cents francs cfa de Malem-Auder, le restant ayant été financé par les parents en raison de mille francs cfa par élève.

Il est à préciser que l’affiliation d’un élève à la Mutuelle de santé lui donne la possibilité d’accéder gratuitement au centre de santé de Malem-Hodar et de tous les postes et cases de santé relevant du district pendant une année ferme avec un coût forfaitaire de deux mille quatre cents francs cfa.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.