Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /home/clients/f15512691cb056b20b6450efb2a13242/web/spip/ecrire/inc/utils.php on line 2707
Mbane, 500 âmes, une petite école - SITE ARCHIVE
Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Réalisations > Réalisations 2010 > Rénovation de l’école de Mbane 2010 > Mbane, 500 âmes, une petite école

Mbane, 500 âmes, une petite école

dimanche 2 mai 2010, par André Petithan

Mbane, 30 km au nord de Malem-Hodar fait partie de l’arrondissement de Darou Minam et de la CR de Ndioum Gainth.

C’est un village d’environ 500 habitants.

L’école est constituée de 2 bâtiments pour le primaire et de deux bâtiments pour le maternel (case des Tout-petits).

Il y a (en 2009-2010) un total de 147 enfants (87 en primaire et 60 à la case des Tout-petits).

Construits en 1980, les bâtiments sont dans un piteux état. Sol complètement effondré pour les locaux du primaire, toiture arrachée totalement ou partiellement pour le maternel.

De plus, les divagations des troupeaux font peser, comme dans beaucoup d’écoles rurales, un danger certain pour les enfants qui devraient être protégés par une enceinte d’école sécurisante.

Ces trois aspects ont fait l’objet d’une demande d’intervention à l’asbl, selon une forme bien définie et en tenant compte de certaines remarques formulées en décembre 2009.

On envisage donc :

- 1. la rénovation du sol d’une classe ;
- 2. la rénovation de la toiture d’un local ;
- 3. la construction d’un mur végétal au périmètre de l’école.

Le devis estimatif s’élève à 3500 €.

Ce troisième point est intéressant car la demande première du comité de gestion de l’école était un mur d’enceinte en dur. D’une part, le coût d’un tel mur est élevé et, d’autre part, ce type de projet n’est guère porteur en Europe (où nous devons trouver les financements). Nous avions donc discuté avec le directeur de l’école de Mbané pour lui suggérer de chercher une solution avec la création d’une clôture végétale.

Le directeur, M. El Hadj Thiébo Ndao, a fait des recherches qui l’ont amené à entrer en contact avec les Eaux et Forêts de la région de Kaffrine. De ce contact est né l’idée d’un mur végétal à base d’anacardiers, de bombardiers et de prosopis.

Ce projet peut être mené grâce à l’aide d’un sympathisant belge, M. Alain Knipping.

Nous allons mener cela à bien dans les délais les plus brefs possibles afin qu’à la rentrée scolaire d’octobre l’école de Mbané puisse fonctionner dans de bonnes conditions.

Portfolio

1 Message

  • Mbane, 500 âmes, une petite école Le 6 mai 2010 à 19:03, par Idrissa Diallo

    Aux généreux donateurs,

    C’est un exaltant devoir en faisant remarquer ce bonheur ineffable qui fait chavirer d’amour bien des coeurs.Nous sommes on ne peut plus sensibles aux inestimables actions menées dans le département de Malèm-Hodar.Ce coup de pouce qui se réalise ça et là, patiemment et obstinément, est un ballon d’oxygène que nous accueillons à bras ouverts.Soyez en remercier du fond du coeur.

    La mise à contribution d’une salle médiatèque a permis de renforcer la qualité et l’efficacité de notre système éducatif pour la modernisation des procédès d’enseignement par la pédagogie de l’échange.En effet,il nous a été donné de contempler avec volupté un titulaire d’une classe curriculaire partageant avec ses collègues le 28 dernier.Quel charme !Que de joie !Que de bonheur de voir le niveau élevé et fructueux des débats.Nous avons été particulièrement charmés par les poignantes dicussions qui ont marqué la séance de travail.Toutefois il faut noter qu’un vidéoprojecteur serait mieux adapté pour expérimenter des cours en powerpoint.

    Aussi,saluons-nous la célérité avec laquelle Monsieur Alain Knipping a adhéré au projet concenant la localité de Mbané.Aucune langue au monde ne saurait traduire la portée de ce geste incommensurable.Nous gardons encore en mémoire la tristesse qui se lisait sur les visages lors du passage à Mbané.

    La réception du moulin à mil de Tawa Keur El Hadji n’est pas en reste.Les chants et les danses des populations montrent toute la fierté du joyau reçu.

    Nous portons au pinacle les efforts inlassables et appréciables déployés pour améliorer le niveau de vie.Votre combat pour l’édification d’un espace de qualité dont l’excellence est la marque distinctive.Tout converge à donner une image reluisante aux localités ciblés.
    Merci pour tout.

    Sentiments malèm-audériens.
    Idrissa

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.