Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Malem-Hodar > Activités à Malem-Hodar > Allocution de M Maurice Sarr, Principal du CEM de Malem-Hodar

Allocution de M Maurice Sarr, Principal du CEM de Malem-Hodar

mercredi 4 juin 2008, par Papa Diop

Monsieur le Sous-préfet de l’Arr. De Malem-Hodar

Monsieur le Président du Conseil Rural

Mesdames et Messieurs les Conseillers

Mesdames et messiers les chefs de service

Monsieur le Directeur de Zône de Malem-Hodar

Monsieur le Directeur-Adjoint des Cours Privés Mboutou Sow de Kaolack

Monsieur le Président de l’ A.P.E. de Malem-Hodar

Chers Collègues enseignants

Honorables invités

Chers élèves

Les journées culturelles du Foyer Socio-éducatif constituent naturellement des moments importants d’échange et de symbiose entre acteurs de la communauté scolaire ; elles sont également des circonstances précises pour présenter aux parents les résultats scolaires de leurs enfants ; enfin, elles constituent un moment idéal de remerciements aux uns et d’exhortation au travail aux autres.

Permettez-moi, Mesdames et Messieurs, honorables invités, de vous retracer brièvement l’historique de notre Etablissement : Nous étions en 2004 lorsque le C.E.M. de Malem-Hodar prenait naissance dans les blocs vétustes qui abritaient le premier centre médical du village. Nous vécûmes une très longue année scolaire 2004/2005 dans de dures conditions ; nous fonctionnâmes bon an mal an avec une équipe pédagogique composée de trois Professeurs et d’un Surveillant ; les années suivantes auront été plus propices car un allègement des conditions de travail commencèrent à s’amorcer.

De nouvelles classes furent construites sous la houlette du Conseil Rural ; le personnel s’agrandit (six profs ; un gardien et une femme de charge....) .L’effectif des élèves se multiplia .Aujourd’hui, grâce à la combinaison des efforts, l’Etablissement bénéficie d’une équipe pédagogique de 11 professeurs et de deux surveillants, de six classes physiques et de huit classes pédagogiques.
L’année scolaire 2006/2007, verra notre première participation aux du .B.F.E.M. le C.E.M. enregistra des résultats plus ou moins satisfaisants (50%) de réussite.

Mesdames et Messieurs , honorables invités,ces acquis en si peu de temps ont été rendus possibles par un appui fructueux des uns et des autres.Il me plait de citer entre autres partenaires l’école Mor Ndiama Kâ qui nous avait accueilli, soutenu aux premières heures, le Conseil Rural et à son Président, l’honorable député Ahmet Saloum Boye qui n’ont ménagé aucun effort pour améliorer les conditions de travail des enseignants et des élèves ; il me plait de citer le Conseil Régional, à la tête duquel se trouve Mme Mata Sy Diallo, il me plait de citer tout ce beau monde qui se donne corps et âme pour encore d’avantage nous accompagner dans notre noble mission d’éducateurs et de formateurs.

Je m’adresse à ces personnes de bonne volonté, à ces héros de l’ombre qui adoucissent nos conditions de travail ; permettez moi de citer Monsieur Idrissa Diallo, grand pourvoyeur en documents pédagogiques et administratifs. Je citerai également Monsieur Abdou Ndao, directeur administratif et financier de la SENAC qui nous a offert un ordinateur de dernier cri, d’une imprimante et d’un onduleur ; ainsi une innovation a été observée dans nos pratiques habituelles, facilitant les tâches quotidiennes.

Bien sûr, avant de terminer je n’oublie pas nos amis belges dans le cadre du Projet dénommé « Malem-Auder » ; ce partenariat nord /sud nous a permis de bénéficier d’un magasin, d’un centre médiathèque équipé d’un téléviseur grand format et d’une antenne parabolique et d’un potager ; en moins de deux ans les investissements de ce Projet ont tourné autour de 2.200.000 frs cfa ; les prix qui seront distribués à nos élèves les plus méritants, ont été gracieusement donnés par nos amis belges lors de leur visite en Décembre dernier.

Mais , car il y a un « mais », malgré tous ces efforts consentis par les autorités administratives et locales, par les personnes ressources,des difficultés existent naturellement ; ces difficultés ont pour nom les abandons fréquents notés çà et là et ceci depuis la naissance du C.E.M. ; le taux d’abandon s’accroît à tous les niveaux d’année en année ;les raisons semblent nombreuses et variées : conditions difficiles dans les familles d’accueil pour les uns ou défaut de tutorat pour les autres ;donc le problème d’accueil est une réalité à Malem Hodar ;il urge aujourd’hui de réfléchir profondément sur ce phénomène afin de lui trouver des solutions idoines .

Pour terminer, Mesdames et Messieurs, permettez-moi d’adresser ces quelques mots à nos chers élèves ; très chers élèves, je voudrai encore une fois, vous inviter à plus d’efforts, à plus de discipline, à plus de volonté dans les études et dans la vie de tous les jours ; les études sont et doivent représenter vos principales occupations, voire même vos préoccupations majeures en tout temps et en tout lieu. Au moment où les crises de toutes sortes (morale, économique,...) s’internationalisent et s’accentuent dans tous les pays, en particuliers ceux en développement, seules les études peuvent et pourront constituer pour vous et pour le pays une voie de salut.

Mesdames et messiers, honorables invités nous vous souhaitons une bonne fête parmi nous.

Je vous remercie de votre attention.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.