Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Auderghem > Présentation d’Auderghem

Présentation d’Auderghem

jeudi 5 juin 2008

Cet article est tiré d’une présentation réalisée en 2004 par M. Braunshausen, enseignant à l’Institut Saint-Julien-Parnasse à Auderghem.

Un petit tour d’horizon de notre belle commune

GIF - 79.3 ko
Le blason de la commune

Localisons et situons la commune

Située dans l’hémisphère Nord à l’Est du Méridien de Greenwich, Auderghem se situe dans un état fédéral d’Europe occidentale appelé Belgique.

Notre belle commune ne se situe dans aucune des 10 provinces belges mais bien au SE dans la Région politique : Bruxelles-Capitale comprenant 19 communes.

JPEG - 14.4 ko
Situation de la Belgique

Deux des trois communautés du pays : la flamande et la française y sont officiellement représentées.

JPEG - 10.3 ko

Géographiquement, notre commune se situe dans le Bas-Plateau Brabançon.

Son passé en bref…

Au temps de la préhistoire, la vallée de la Woluwe était déjà habitée. Il devait y avoir un hameau ou une grosse ferme à l’époque franque. Progressivement un village s’est créé autour de la Woluwe et à proximité de la Forêt de Soignes.

JPEG - 199.9 ko
Rouge-Cloître

Ses habitants défrichèrent pour pouvoir exploiter des champs et des prairies. La forêt constituait aussi une source de travail bien réglementé. Ce village resta modeste jusqu’au XIXe siècle. Durant des siècles, deux monastères y trouvaient de la main d’œuvre pour gérer leurs domaines.

A partir du XVIIIe siècle, la création des chaussées de Wavre et Tervueren, la construction de riches villas bourgeoises, l’apparition de manufactures et de petites entreprises familiales de blanchisserie et l’apparition du tram et du chemin de fer permirent le développement d’Auderghem qui perdit son statut de hameau de Watermael pour devenir une commune à part entière en 1863.

De nombreuses habitations modestes occupées par des ouvriers, des artisans ou des petits commerçants furent construites ; des écoles et tous les services nécessaires à cet accroissement de la population furent créés. Petit à petit, Auderghem perdait son caractère rural pour devenir un milieu urbain mais les anciens se souviennent encore de leur « village » !

Et la nature dans tout cela ?

Auderghem s’étend du NW au SE sur les deux versants de la vallée de la Woluwe. Cette rivière est un affluent de la Senne qui, en compagnie de la Dyle et de la Nèthe va former le Rupel, lui-même affluent de l’Escaut au Sud d’Anvers. A Auderghem, les deux affluents principaux de la Woluwe sont : le Veveydebeek et le Watermaelbeek. L’ancien village, le cœur de notre commune est situé sur le versant SE de la vallée entre deux anciens monastères et leurs étangs : Le Prieuré de Val Duchesse et le Rouge Cloître, à l’orée de la Forêt de Soignes.

Le relief d’Auderghem varie d’altitude de 50 m (Woluwe) à 125 m.
Jouxtant la forêt de Soignes, un professeur de botanique à l’Université Libre de BXL créa un jardin d’expérimentation qui porte actuellement son nom : Jean Massart. Auderghem s’étend sur un territoire de 900ha dont un tiers représente la forêt de Soignes. 80% des arbres de la forêt sont des hêtres.

Habitants et habitats :

Notre Commune compte :15.715 femmes (53%) pour 13.792 hommes (47%) soit un total de 29.507 habitants.

En 2005, (chiffres fin octobre), l’Officier de l’Etat civil a célébré 103 mariages mais 70 divorces ont été prononcés !

Nous avons eu la joie d’accueillir la naissance de 222 bébés. Et si notre Commune peut s’enorgueillir de compter 8 centenaires parmi nos concitoyens, 290 décès ont été actés.

Très souvent on parle d’Auderghem comme d’un village. Mais alors, d’un village européen.

GIF - 61.2 ko

Les cinq nationalités les plus représentées sont dans l’ordre nos amis Français (1169 habitants), Japonais (695 habitants), Italiens (516 habitants), Espagnols (420 habitants) et Allemands (371 habitants). Toutes nationalités confondues, la population étrangère représente 20,5% des habitants d’Auderghem (6058 personnes).

S’il est communément admis que la population belge connaît une augmentation de ses aînés, la pyramide des âges montre que plus de la moitié des habitants d’Auderghem se situe dans la tranche d’âge 19-59 ans (15994 personnes soit 54,20%). Mais si les jeunes de 0 à 20 ans représentent 22,50% (6630 personnes), le pourcentage de nos aînés (60 ans et plus) est de 23,30 %.

Une commune riche ?

Aujourd’hui, l’industrie a disparu du paysage auderghemois qui accueille maintenant une large diversité de commerces et de professions libérales, des bâtiments abritant des sociétés multinationales et une partie des institutions européennes (dans le quartier Beaulieu).
Le budget ordinaire ne change pas de façon très significative d’une année à l’autre.

En 2005, il s’élevait à 34.865.296 €
A titre d’exemple :

- Dépenses pour l’administration, à Auderghem 27 % (dans la région 21 %).
- Dépenses pour l’enseignement, à Auderghem : 23 % (dans la région 24 %).
- Dépenses pour l’aide sociale, à Auderghem 17 % (dans la région 19 %).
- Dépenses pour la sécurité, à Auderghem 13 % (dans la région 16 %).

L’impôt sur les personnes physiques et le précompte immobilier sont parmi les plus bas de la Région.

Comme les autres communes bruxelloises, Auderghem n’est pas épargnée par la dégradation sociale. Même si le revenu moyen par habitant est un des plus élevé de la Région, (le troisième, après Uccle et Woluwé St Pierre), la fracture sociale se creuse et les problèmes sociaux changent de nature : de nombreuses personnes jeunes ou âgées, isolées, familles monoparentales, populations venant d’horizons multiples connaissent la précarité ou sont franchement exclues des circuits économiques, des activités culturelles, de logements décents, d’un accueil de qualité pour leurs enfants ou d’une aide en cas de maladie.

La preuve : le nombre de chômeurs a sensiblement augmenté l’année 2004 : 550 chômeurs en plus en un an (on passe de 1.350 à 1.682 chômeurs complets et de 50 à 150 travailleurs à temps partiels).

Alors, Auderghem, une commune riche ? C’est une question de jugement. Elle est subjective. Tout dépend pour qui et par rapport à quoi !

Les dirigeants politiques.

Le collège des bourgmestre et échevins

Le collège des bourgmestre et échevins se compose, outre le bourgmestre nommé, de six échevins élus par le conseil communal pour six ans. Le bourgmestre est quant à lui nommé par le gouvernement régional. La présidente du CPAS fait partie du Collège. La secrétaire communale prépare les dossiers qui y sont examinés et en dresse les procès-verbaux.

Le collège des bourgmestre et échevins est un organe collégial, ce qui signifie qu’aucun acte ne peut être pris par un échevin isolément ; ceci n’empêche toutefois pas qu’il y ait un partage de compétences entre les membres du collège, mais uniquement pour la préparation et l’exécution des délibérations de celui-ci.

Les échevins sont inamovibles étant élus pour six ans, sous la réserve du pouvoir du gouverneur de suspendre ou de révoquer les échevins pour inconduite notoire ou négligence grave.

GOSUIN Didier

  • Bourgmestre
  • Finances, Logement, Ressources Humaines, Culture, Police administrative

COLLARD Bruno

  • Premier Echevin
  • Espace Public, Mobilité, Sports, Bâtiments publics (maintenance), Prévention.

LEFEBVRE Alain

  • Deuxième Echevin
  • Urbanisme, Environnement, Nouvelles technologies. Bâtiments publics (investissements)

DESPINETO Pascale

  • Troisième Echevin
  • Officier de l’Etat Civil, Population, Animations, Tourisme.

COOPMANS Suzanne

  • Quatrième Echevin
  • Petite enfance, Tutelle CPAS, Emploi, Economie.

CRUCIFIX Jeannine

  • Cinquième Echevin
  • Solidarités, Coordinations sociales, Cohabitation, Jeunesse, Vie associative.

COPPENS Christian

  • Sixième Echevin
  • Enseignement, Formation, Bibliothèques.

LAHAYE Marie-Christine

  • Présidente du C.P.A.S.

PREVOST Lily

  • Secrétaire Communale

Les loisirs

Le Centre culturel propose :

  • Paris Théâtre : Sept grandes pièces parisiennes pour la plupart nominées ou primées aux Molières, présentées chacune pendant sept jours. Nous y retrouverons les plus grands comédiens français.
  • Samedi Spectacles : Le cycle du samedi après-midi. Du théâtre divertissant avant tout, parfois du music hall, un one man show et bien d’autres surprises...
  • Exploration du monde : Partez à la découverte de nouveaux horizons. Un grand film documentaire animé en direct par un conférencier.
  • Les mardis du Grand écran : De Copolla à Star Wars, de Walt Disney à Hantise, en soirée ou en matinée, le cycle cinéma nous propose un choix de films projetés avec les dernières technologies digitales et un son "cinéma".
  • Dessins animés : Pour les petits et les grands.

Le Centre d’Art du Rouge Cloître propose des expositions temporaires.

La commune compte aussi
- Des bibliothèques
- Des marchés et brocantes
- Les jardins Massart
- Des foires
- Des activités seniors

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.