Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Malem-Hodar > L’enseignement à Malem-Hodar > Nouveautés 2011 au CEM

Nouveautés 2011 au CEM

mardi 1er novembre 2011, par Maurice Sarr

Le Collège d’Enseignement Moyen (CEM) de Malem-Hodar connait cette rentrée 2011 une extension importante voulue par les populations.

En effet, le Ministre de l’éducation a autorisé l’ouverture de classes de seconde correspondant à la quatrième au système éducatif belge. Un vœu des parents d’élèves du département de Malem-Hodar vient d’être réalisé. Ainsi l’établissement accueillera à partir de cette année les élèves déclarés admis au concours d’entrée en sixième en plus de tous les élèves ayant réussi le BFEM ou tout élève ayant obtenu au moins une moyenne annuelle de 10 sur 20 en classe de troisième dans l’un des quatre autres collèges du département que sont Dianké Souf, Ndiobène, Ndioum Ngainth et Niahène.

Ce glissement vers un nouveau statut d’établissement secondaire a complètement chamboulé la rentrée scolaire 2011 dans une école à capacité d’accueil très limité. En effet, entre octobre 2004, date de création de l’établissement et octobre 2011, seules six salles de classe ont été construites dans le cadre du budget consolidé d’investissement de l’Etat sénégalais.

La capacité d’accueil est aujourd’hui largement dépassée. De 450 élèves l’année dernière, les effectifs dépassent aujourd’hui 570 sans aucun supplément d’infrastructures venant de l’Etat ou de la Collectivité locale.

Malgré les efforts du partenariat avec le Nord dans le cadre de l’ASBL Malem-Auder et de l’Institut Saint-Julien-Parnasse d’Auderghem en Belgique, l’environnement scolaire reste peu reluisant à cause d’un flux massif d’élèves d’année en année. Un déficit de six salles de cours, un mur de clôture inachevé et des blocs latrines insuffisants par rapport aux effectifs sans oublier une absence totale d’un bloc administratif constituent des manques à satisfaire pour accompagner des résultats assez satisfaisants des élèves au BFEM.

Le rythme d’accroissement des effectifs/élèves du CEM qui passera sans doute en octobre 2013 au statut de lycée de Malem-Hodar va considérablement augmenter et nécessitera au moins quatre salles de cours supplémentaire par année. Des efforts importants en construction scolaire et en équipement sont aujourd’hui inévitables pour assurer les activités d’enseignements.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.