Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Malem-Hodar > Activités à Malem-Hodar > Malem-Hodar après les inondations

Malem-Hodar après les inondations

jeudi 3 juillet 2008

Cet article est tiré de Sudonline

Après les intempéries de la nuit de samedi 28 au dimanche 29 juin dernier qui ont vu 43 familles des localités de Malhème et Imindine relogées dans des abris provisoires, la communauté rurale par la voix de son président Ameth Saloum Boye réclame un nouveau plan « Jaxaay ». Une demande formulée expressément à l’occasion de la cérémonie de remise du matériel d’urgence offert par le ministère de la Solidarité nationale, de l’entreprenariat féminin et de la micro finance aux sinistrés le mardi 2 juillet.

Ce plan, selon le député du Parti socialiste authentique (Psa), Ameth Saloum Boye sera dénommé « Jaxaay 2 ». Il devrait permettre, selon l’auteur de la requête à répondre positivement au relogement des 413 personnes sinistrées, actuellement installées dans des abris provisoires.

Tout comme il aiderait à la mise en cohérence d’un programme d’urbanisation de la nouvelle région de Kaffrine. Les vivres et le matériel de secours composé de matelas, de couvertures, de draps de lit et de moustiquaires imprégnées ont été acheminés par le Directeur de cabinet du ministère de la Solidarité nationale, Boubacar Traoré.

A noter également d’autres actions de solidarité à l’endroit de populations touchées [1] venues de la « Vision mondiale » une Ong, et des bonnes volontés du département de Kaffrine qui ont certes été saluées par les populations sinistrées, mais encore insuffisantes pour épargner les habitants et leurs biens des conséquences des intempéries.

Quelques heures seulement après les dernières inondations, la pluie continue encore de tomber dans cette localité faisant ainsi de nouvelles victimes à Malhème et ses alentours où d’après le dernier bilan recueilli auprès du comité de crise, 248 cases sont tombées en ruine, 80 maisons sont encore dans les eaux.

En ce qui concerne réserves vivrières des greniers, les populations ont perdu 2, 265 tonnes de semences, et les 8, 5 tonnes de vivres. Du côté du cheptel et de la volaille, ce sont 442 unités de volailles qui ont été emportées par les eaux. A quoi, il faut ajouter 20 chèvres et 131 moutons dont les cadavres pourrissent au soleil dans les champs avoisinants.

Le décompte du comité de crise précise également que le village de Diaby situé non loin de là, a vu 45 de ses cases détruites. Il en est de même pour Thialène et Malhème Serigne qui ont connaissent respectivement une perte de 33 et 64 cases. Le village de Gallo est la seule localité où il y a moins de dégâts car là, c’est seulement un nombre de 16 cases qui a été endommagé. Il faut simplement ajouter que pour faute de manque d’équipement paratonnerre, la foudre, lors de ces tornades, s’est aussi écrasée sur les villages de Taïba et Malhème causant ainsi des incendies qui ont été vite maîtrisés par les populations.

Notes

[1Nous pouvons noter avec une certaine fierté que les 500 € versés par l’asbl sont arrivés sur place dès le 30 juin !

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.