Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Réalisations > Réalisations 2016 > Formations en agro-écologie > Production de semences

Production de semences

samedi 14 mai 2016, par Abdoulaye Diallo

Les 6 ,7 et 8 mai 2016 s’est tenue la formation des représentants des groupements Suxali, Deego, des écoles de Hodar, Diam-diam, Mbarocounda, Lagué et de quelques individualités.

Album photo en ligne

L’activité a démarré par des prières, la déclinaison du contexte, de l’objectif, des modalités et règles de vie des trois jours et le partage du chronogramme. Une définition de l’agro écologie a également été dégagée.

« Comment aménager son jardin ? » était une question de base. Les formés se sont déplacés dans une parcelle pour recevoir et pratiquer cette donne fondamentale ; les éléments de références sont la clôture, les bassins, le point d’eau et les portes. Un bon aménagement permet une vue global du champ, des différents types de variétés et de leur emplacement.

La deuxième journée était réservée à aborder le problème de l’amendement du sol à partir de compostage en donnant les types existants : solides aérobie ; anaérobie et liquides. Il est à noter que le compost liquide est moins fatiguant et plus approprié pour les femmes même si le compost solide demeure plus longtemps et retient l’humidité.

L’identification des différents arbres disponibles et la justification de leur présence dans le jardin a pu montrer que l’ameublissement n’est pas l’apanage des matières organiques. Le choix des espèces est très important de par leur apport en fruit, en azote comme le pois d’Angole (voir ici).

La fabrication de pesticides naturels à base de feuilles de neem, de papayers, de cendres et de savon a été bien étudié. Les bénéficiaires l’ont mis en application contre les insectes. L’huile de neem, utile contre les vers et les nématodes a été préparée. La meilleure des choses est la prévention en débutant par bien enrichir la terre.

La pratique pour l’ameublissement de la terre a été expérimentée par la préparation des planches pour les semis de la pépinière des graines reproductibles. Les formés ont cherché de la fumure de cheval, de moutons, de chèvres dont la décomposition est plus rapide compte tenu de l’urgence.

Le troisième jour est particulièrement marqué par l’apprentissage de semis des graines reproductibles d’oignon, de tomate, de piment, de salade, d’aubergine amère et douce. Après repiquage, comment choisir les plantes porteuses de semences ? Il s’agit des plantes du milieu de la parcelle parce que celles des abords sont plus exposées et par conséquent plus vulnérables. Il faut leur appliquer une marque de reconnaissance. Bien les suivre, les entretenir. Ces graines ne doivent souffrir d’aucunes attaques ni trainées des contreperformances. A la maturité les cueillir, les sécher à l’ombre et bien les conserver.

Pour l’oignon le processus dure deux ans. Il faut faire les bulbes la première année, les récolter puis les sécher à l’ombre, les replanter l’année suivante jusqu’à maturité.

C’est dire que la production de semences s’inscrit dans la campagne de production. Seulement la base, c’est d’avoir des graines reproductibles.

La formation a pris fin avec de fortes recommandations du fait de l’espoir porté à tout un chacun présent pour son groupement mais aussi de l’asbl qui a accepté de mettre les fonds nécessaires pour la tenue du séminaire de formation et l’achat des semences. Par conséquent ce transfert de compétences ne doit pas être fait en vain.

Il s’agit :
- d’assurer une bonne démultiplication des acquis de la formation aux structures de base,
- de faire des pépinières de graines reproductibles dans chaque périmètre maraicher,
- d’appliquer l’aménagement qui répond aux normes agro écologique,
- de se procurer un minimum de matériel : arrosoirs, pelle ronde, pelle carrée, brouette, pioche, fourche, râteau,
- de se lancer dans une véritable campagne de production avec des graines reproductibles afin d’assurer nos propres semences.
- de mettre en place un comité de suivi qui sera supervisé par des missions du formateur.

L’administrateur, chargé des projets
Abdoulaye Diallo

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.