Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Auderghem > Rapport de la réunion de travail présidée par M. Saloum Boye

Rapport de la réunion de travail présidée par M. Saloum Boye

samedi 26 juillet 2008, par André Petithan

14 juillet 2008

Présents :
- Monsieur Saloum Boye, président de la communauté rurale de Malem-Hodar ; député à Dakar
- Madame Mariam Boye, son épouse
- Danièle et Didier Molders
- Isabelle Van Breaken
- Chantal Gossaert
- Virginie Grimberghs
- Marianne Bouton

JPEG - 72.3 ko

1) Présentation, par Monsieur Saloum Boye, d’un document vidéo montrant la situation catastrophique résultant des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Malem-Hodar : des troupeaux entiers d’animaux morts, emportés par les flots ; de nombreuses cases détruites ; des stocks de graines et de nourriture rendus inutilisables !
Monsieur Saloum Boye remercie l’asbl Malem-Auder du don de 500 Euros fait à la communauté rurale.

JPEG - 53.3 ko

2) Présentation des actions du groupe Malem-Auder, suivant le document de synthèse :

MALEM-AUDER I
Noël 2007 : Séjour de 7 jeunes et 3 adultes de l’Institut Saint-Julien – Parnasse d’Auderghem à Malem-Hodar, communauté rurale du centre du Sénégal.

Les objectifs de cet échange étaient :
- Ouvrir les jeunes à d’autres paysages, d’autres cultures ; faire tomber leurs préjugés et en faire des citoyens responsables dans leur milieu et dans le monde.
Il s’agit de mettre en rapport 2 réalités qui paraissent à première vue bien lointaines ; de se couler dans un tout autre mode de vie en en découvrant la richesse ; de faire l’apprentissage de la vie locale.

- Aider les jeunes à se construire, en les ouvrant à la citoyenneté responsable et en insistant sur les valeurs de solidarité et de partage. Ils devront confronter leurs habitudes de vie, leurs difficultés de vivre avec celles d’autres jeunes de leur âge.

- Réaliser, chacun dans son milieu de vie et de travail, une analyse critique de la gestion des déchets. Les jeunes devront ensuite proposer des solutions concrètes de lutte contre le gaspillage, d’utilisation de matériaux recyclés (papier, compost, etc…), bref imaginer une gestion plus durable de leur environnement.

- Intervenir dans l’élaboration d’un compost par les jeunes Sénégalais, valorisant ainsi les déchets ménagers : récolte de ceux-ci, préparation du compost, réalisation d’un potager biologique dont les produits amélioreront l’ordinaire des élèves.

Ce projet a été financé par :

le Bureau international de la jeunesse (BIJ : voir ci-après)

la Fondation Roi Baudouin, projets Hors-pistes (voir ci-après)

des activités lucratives.

Malem-Auder I est terminé et a été une réussite.

MALEM-AUDER II

Pâques 2008 : Mise en place d’un nouveau projet : « Convergences pédagogiques du Sud au Nord ». Voir ici

MALEM-AUDER II bis

Lié directement au projet Malem-Auder II, nous construisons un projet pour jeunes adultes de 18 à 30 ans.
Il s’agit d’inviter en Belgique 4 jeunes adultes sénégalais ; instituteurs, futurs instituteurs ou agriculteurs-éleveurs. Avec 4 jeunes belges, ils réfléchiront à la problématique de l’émigration au sens large, de l’émigration clandestine en particulier et essaieront de dégager des axes de moyens de lutte contre celle-ci.

Dans ce cadre, nous avons contacté Madame Diouf de Thiaroye-sur-mer au Sénégal, fondatrice du “Collectif des femmes pour la lutte contre l’émigration clandestine ».

Nous espérons un financement du BIJ : le dossier est à rentrer pour le 15 janvier 2009.

MALEM-AUDER III

Soutien financier à 12 jeunes en difficultés de Malem-Hodar désireux de poursuivre leur scolarité.

Introduction d’un dossier à la Fondation Roi Baudouin, Fonds Message Yaguine et Fodé (voir ici).

ASBL MALEM-AUDER

Rappel des actions de l’asbl

3) Réponse de Monsieur Saloum Boye :

- Monsieur Saloum Boye, Monsieur le Sous-préfet et les administrateurs sénégalais de l’asbl Malem-Auder se sont réunis récemment pour voir comment adapter les statuts de l’asbl à la législation sénégalaise, tout en conservant les mêmes participants et les mêmes objectifs. Cette démarche est importante pour avoir des interlocuteurs officiels dans les deux pays et pour l’obtention de visas.

- Monsieur Saloum Boye va contacter l’agent du chanteur Youssou N’dour . André Petithan voudra bien lui transmettre une copie du mail qui lui a été envoyé.

- Le projet Malem-Auder II bis rentre tout à fait dans la perspective du projet du Président du Sénégal, Monsieur Wade. Il s’agit de la « Grande offensive pour l’alimentation et l’abondance » : GOANA. Celle-ci prône le retour des jeunes sénégalais à la terre.

Dans cette optique, Monsieur Saloum Boye suggère d’attribuer entre 100 à 200 hectares de terres à l’asbl Malem-Auder, pour y réaliser des potagers modèles ou tout autre projet incitant les jeunes à rester à Malem-Hodar. Une réunion extraordinaire du conseil de Malem-Hodar se réunira dès le retour de Monsieur Saloum Boy. Nous devons rédiger une demande officielle allant dans ce sens.

- Les personnes liées au monde rural et les plus susceptibles de travailler avec nous sont :
Maguette Badiane, assistante communautaire.
Momar Kâ, du Centre d’appui au développement local (CADL)
M. Sadio, agent d’agriculture
Sandoumbe Niang, agent des eaux et forêts.

Du fait que Malem-Hodar va devenir un département, de nouvelles personnalités seront sûrement susceptibles de rejoindre notre action

- Monsieur Saloum Boye va intervenir auprès du ministère de la coopération décentralisée pour l’apport de matériel avec exonération de taxes ou de tva.

- En ce qui concerne la venue de Sénégalais dans le cadre du projet Malem-Auder II, il est impératif de commencer maintenant les démarches pour l’obtention des visas.
Une demande de visa pour Monsieur Saloum Boye et pour Monsieur l’Inspecteur d’académie donnerait du poids au dossier. Les personnes pouvant finalement venir en Belgique ne seront évidemment connues qu’un peu avant le départ. Cela fera peut-être des déçus mais il est impossible d’agir autrement, étant donné les délais.
Lier cette demande au projet GOANA serait positif. Il faudrait alors inviter une des personnes reprises plus haut et inclure dans les activités en Belgique une visite de ferme modèle ou autre chose en rapport avec l’agriculture.

- Pour soutenir la demande de visa, Chantal Gossaert s’engage à contacter une amie qui travaille dans le milieu des ambassades.

- Il serait intéressant que l’asbl contacte VISION MONDIALE et l’association allemande GTZ qui mènent également une action à Malem.

- Le gouvernement sénégalais espère installer Internet à Malem.

- Madame Boye propose comme thème aux échanges pédagogiques de Malem II, l’approche par les compétences.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.