Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Malem-Hodar > Activités à Malem-Hodar > Pour un plan d’aide spécifique au monde rural.

Pour un plan d’aide spécifique au monde rural.

mercredi 17 septembre 2008, par André Petithan

Malème-Hodar : Les victimes des inondations réclament un ‘plan jaxaay’
Dans quelques jours ce sera l’ouverture des classes. C’est pourquoi, les victimes des fortes pluies du tout nouveau département de Malème-Hodar (nouvelle région de Kaffrine), réclament, pour être recasées, un ‘plan jaxaay’ à l’image de celles de la banlieue dakaroise ; mais plutôt de type rural. Du moins indique Ameth Saloum Boye, président dudit conseil rural.

(Correspondance) - Au moment où les populations de la banlieue dakaroise bénéficiaires du ‘plan jaxaay’ dénoncent les conditions désastreuses dans lesquelles elles vivent, voilà que d’autres sinistrés réclament un tel plan. Il s’agit des victimes des inondations du tout nouveau département de Malème-Hodar de la nouvelle région de Kaffrine, dans le Ndoucoumane. Et c’est le président du conseil rural (Pcr) de la localité du même nom, Ameth Saloum Boye qui en a exprimé la doléance, lors de l’installation officielle du préfet de la nouvelle circonscription administrative.

Chassés par les eaux, les sinistrés ont, pour l’heure, élu domicile dans des salles de classe. Et, étant donné que l’école va ouvrir ses portes dans quelques jours, le Pcr, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, plaide pour un ‘plan jaxaay’ afin de les recaser. ‘Je réclame un ‘plan jaxaay’. J’ai pensé que l’expérience de Dakar - une initiative du chef de l’Etat - a été concluante’, soutient-il. Ameth Saloum Boye reconnaît toutefois que ‘ce qui se construit à Dakar ne peut pas se construire dans le monde rural’. Par contre, croit savoir le Pcr de Malème-Hodar, on peut, néanmoins, créer une habitation rurale avec des matériaux locaux. Et de rappeler que le ministre de l’Intérieur avait sommé son conseil rural de faire des délibérations pour affecter des terres qui puissent servir de lieux de constructions administratives, mais également, d’habitations pour les sinistrés déguerpis, recasés dans des établissements scolaires. Ces écoles devant très bientôt ouvrir leurs portes et des constructions ne pouvant pas se faire dans l’immédiat, M. Boye plaide pour que ‘l’Etat nous affecte des tentes qui serviraient de logement en attendant que voit le jour le ‘plan jaxaay’ n°2, avec ses habitations de type rural, que veulent expérimenter le président de la République, le ministre de l’Intérieur et Oumar Sarr, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, de l’Hydraulique urbaine et de l’Assainissement’.

ELH.Thiendella FALL

Source : http://www.walf.sn (17 septembre 2008)

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.