Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /home/clients/f15512691cb056b20b6450efb2a13242/web/spip/ecrire/inc/utils.php on line 2707
Dakar : des écoles sous eau - SITE ARCHIVE

Accueil > Les brèves > Dakar : des écoles sous eau

Dakar : des écoles sous eau

jeudi 20 septembre 2012

Plus de 80 écoles à Dakar sont encore sous les eaux.

Le Sénégal subit les conséquences des pluies diluviennes du mois d’août dernier. Les inondations ont fait une quarantaine de morts et plusieurs dizaines de sinistrés. Les eaux ne sont toujours pas évacuées dans les zones inondables.

Or les écoliers sénégalais doivent normalement retourner en classe le 1er octobre, rapporte RFI. Une rentrée des classes qui semble bien compromise vu l’état actuel de la situation.

La lutte contre l’eau est devenue la priorité numéro 1 du conseil présidentiel du 19 septembre. Le président Macky Sall a réunit les ministères concernés mais aussi des experts et les bailleurs de fonds. Il s’agira de proposer des stratégies à moyen et long termes, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (APS).

« Il y aura une opération coup de poing, tous azimuts sur l’étendue du territoire national. Je crois savoir qu’on a indiqué la date du 20 octobre pour libérer toutes les écoles des eaux.

Non seulement celles qui sont habitées par les sinistrées mais aussi celles qui sont dans les eaux pour les mettre à la disposition des autorités académiques pour la nouvelle année scolaire », a indiqué Cheikhou Cissé, le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, à l’APS.

Des sinistrés qui vont se retrouver à la rue. « On n’a nulle part où aller, on ne sait pas ce que l’on va devenir » confie l’une des déplacés à RFI. Le gouvernement sénégalais devra trouver d’autres solutions pour reloger ces victimes des inondations.

Source : slateafrique.com

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.