Ce site est une archive et n'est plus mis à jour depuis juin 2018

Accueil > Réalisations > Réalisations 2016 > Collaboration avec Hydraulique Sans Frontières > Formation en hygiène et mise en place de l’ASUFOR

Formation en hygiène et mise en place de l’ASUFOR

lundi 1er août 2016, par Gora Mbaye Seck

Dans le cadre de l’exécution du partenariat Hydraulique Sans Frontière (HSF) et Malem-Auder asbl, une réunion de travail s’est tenue ce 25 juillet 2016 sur la place publique du village.

Ont participé à cette activité :
- Un Conseiller municipal, originaire du village ;
- l’Imam ;
- le Chef du village,
- Un inspecteur de l’éducation accompagnant les Responsables de Malem-Auder
- les membres du bureau de Suquali Diam-Diam ;
- trois Responsables de Malem-Auder ;
- des notables du village,
- des responsables femmes notamment la Présidente du comité « Pour un Diam-Diam propre » ;
- des responsables d’association de jeunes. (Voir feuille de présence joint).

Sous une forte pluie, la réunion a fini par être délocalisé au niveau du magasin céréalier.

L’ordre du jour retenu à l’entame de la rencontre à été :
1. Remise du matériel et de produits détergents

2. Préparation à la mise en place du bureau de l’Association des Usagers du Forage (ASUFOR).

Les Responsables de Malem-Auder, maitres d’œuvre de l’activité ont démarré par expliquer les objectifs attendus de la réunion. D’emblée, les produits détergents et matériels de nettoyage ont été remis au président de l’association Suquali conformément à l’expression des besoins émanant conjointement du Poste de santé et des écoles du village.

Pour rappel, les produits livrés sous forme de don de HSF d’un montant de 80.000 cfa sont destinés à une utilisation communautaire ( toilettes des écoles et du poste de santé du village).

HSF vient de finaliser un forage équipé à Diam-Diam, la Direction régionale de l’hydraulique doit accompagner le projet en procédant à la mise en place du bureau de l’ASUFOR.

C’est pour cette raison que des missions de sensibilisation ont lieu dans le village pour définir les conditions d’éligibilité. Au sortir de ces missions de travail, des différends ont été enregistrés dans le choix des délégués qui doivent constituer le comité directeur qui aura la charge d’élire le bureau exécutif de l’ASUFOR.

Informé de cette situation d’incompréhension au sein de la communauté, les Responsables de Malem-Auder en compagnie de Papa Amadou GUEYE, Inspecteur de l’Education, ont décidé d’arrondir les angles par la médiation.

Monsieur Guèye, dans sa prise de parole est largement revenu sur ce que doivent être les missions de l’association Suquali Diam-Diam qui a eu à travailler jusqu’à décrocher le projet de forage auprès de HSF.

Selon lui, Suquali doit garder une station stratégique avec des activités englobantes. Les responsables de cette structure doivent accompagner le processus de mise en place du bureau exécutif de l’ASUFOR. Les textes régissant la mise en place des structures de gestion des forages doivent être respectés ainsi que le choix des populations. Au-delà même de la question de l’eau, Suquali doit continuer à travailler dans d’autres domaines pour améliorer davantage les conditions de vie des populations de Diam-Diam.

Le conducteur du forage formé se félicite de sa formation très bénéfique car ayant eu l’occasion de visiter plus de soixante forages dans différentes localités appartenant à des régions différentes.

Selon lui, sa formation théorique comme pratique lui permettra de gérer efficacement le forage de Diam-Diam. Il rappellera aux participants quelques textes réglementaires régissant le choix des membres d’une ASUFOR avant de se féliciter de cette initiative de dialogue interne.

A la suite des mises au point du modérateur de la rencontre (Inspecteur Guèye) et des témoignages du conducteur du forage, un tour de table des participants sera fait.

Le modérateur et les responsables de Malem-Auder reprennent le débat pour acter de fortes recommandations :
- Intégrer toute personne ayant une expérience avérée au comité directeur pour une bonne gestion du forage de Diam-Diam ;
- Instaurer un dialogue permanent entre les responsables des différentes organisations communautaires de base du village (comité de santé, comité de gestion de l’école, suquali, groupement des femmes, associations des jeunes et les notables…) ;
- Solliciter des formations en dynamiques organisationnelles (pour Suquali) dans le but d’une meilleure gestion de la structure,
- Inviter d’office les trois conseillers municipaux du village dans toute activité menée par toute structure officiellement reconnue.

Les Responsables de Malem-Auder promettent de fournir une ampliation de ce présent rapport aux autorités administratives de l’Arrondissement de Sagna pour information. Ils s’engagent également à continuer le travail avec le village de Diam-Diam.

SPIP | | Plan du site | Les brèves Flux des articles | Suivre la vie du site Flux des brèves

Thème créé par : Kozlika sous GPL. Squelette et thème adaptés par André Petithan.