Depuis des années, Malem-Auder mène des projets dont l’objectif est de fournir aux membres de groupements des revenus complémentaires. C’est ce que nous appelons de l’économie sociale.

Moulin à mil solaire, maraîchage, huilerie, boulangerie et savonnerie sont des exemples d’activités économiques que des groupements peuvent mettre en place de manière solidaire. Cet article traite des savonneries artisanales.

Notre première expérience date de 2012, poursuivie en 2014 puis en 2017 et surtout en 2018. Nous avons accompagné des groupements dont les expériences étaient fort différentes. Au fil des expériences, la “recette” et la méthode de fabrication ont été améliorées. C’est surtout le groupement Dakhargui de Boulel qui a apporté des changement radicaux. Les femmes avaient suivi, il y a plusieurs années, une formation proposée par une ONG. Mais, sans matériel ni moyens, ce savoir-faire est resté inutilisé. 

Fin 2017, le groupement entre en contact avec Malem-Auder. Ce sera le début d’un grand projet ; Jappale Boulel.

L’activité de savonnerie est rentable comme le montre cet article

Cette courte vidéo (3’24”) montre le procédé de fabrication.

.

Share Button